Cigcigar explique

L’autre façette du cigare

LA FUMHISTERY

Le projet « Fumhistery » découle de l’interaction d’un artiste et le monde du Cigare.

L’idée principale est l’ouverture d’un boutique très « Sélect » de vente de cigares,

et Galerie de vente d’objets fait maison pour cigares.

Photographe et sculpteur j’avais envie de donner une nouvelle vision au monde du cigare.

Le but ėtant de offrir un service haut de gamme dans un cadre entièrement personnalisé , mais aussi être à l’écoute du client avec ses goûts de ses idées.

Pour ce faire j’ai pense à une Galaxie : le personnage Cigcigar dans le centre et des systèmes déjà existantes qui gravitent autour.

Ses systèmes sont des professionnels déjà reconnues dans le monde du cigare.

Sandro Strolli. (Importateur et diffuseur)

L’Amateur de Cigares (Revue)

Guillaume Tesson (écrivain et spécialiste du cigare)

Philippe Production (maître Laquiste et fabricant de caves ã cigares)

Le Cigar Social Club Paris

Tous savent déjà comment vendre et organiser le côté Business et m’ont motivé a lancer mon projet et vont être très précis pour me donner des conseils et ainsi devenir un professionnel de la vente.

Le but évidement est de travailler avec eux et de les payer (les produits), mais au début il seraient d’accord pour un échange de produits contre Pub dans la Boutique.

Dans le Monde on vend plus de 200millions de cigares chaque année

La production (de cigares) est en constante augmentation

Chaque année des nouvelles marques(de cigares) voient le jour….

Ici un Entretien pour m’expliquer :

Entretien avec CigCigar dans « Pour une poignée de cigares (P1P2C) »

http://www.poignee2cigares.com

Budar dit Cig Cigar est un photographe portraitiste. Il vient de créer des pose-cigares en marbre et les commercialise depuis peu. Cette nouveauté dans le monde classique du cigare mérite que nous nous y intéressions…

Pour une poignée de cigares (P1P2C) : Bonjour CigCigar, avant de parler de tes cendriers, parle nous un peu de ton parcours.

CigCigar (CC) : Bonjour, d’abord ce ne sont pas des cendriers mais des pose-cigares ! Cette précision faite, je suis né en Italie, mais j’ai fait mes études en Suisse et cela fait maintenant 24 années que je vis en France !

P1P2C :Quel est ton activité principale en dehors de créer des “pose-cigares” ?

CC : je suis photographe (entre autres, spécialisé dans le portrait à la -chambre photographique)

P1P2C : Et le cigare dans tout ça ?

CC : En fait, le cigare est arrivé par le biais de portraits d’amateurs de cigares que j’ai immortalisé en photo. Je suis attiré par le « style » du cigare. Je suis non fumeur et seul le cigare m’a attiré. Je le fume épisodiquement depuis trois ans seulement. Je suis un « amateur irrégulier” !

P1P2C : Quels sont les cigares que tu aimes ?

CC : Question difficile pour moi, car je me considère toujours comme un débutant mais je dirais Trinidad, un short Churchills…et un Lusitanias pour le nom… ! En fait, j’aime fumer avec quelqu’un. Pour moi, le cigare n’est pas un acte égoïste, je suis vraiment axé sur le partage.

P1P2C : C’est du partage que vient l’idée de ces pose-cigares ?

CC : En découvrant le cigare et son univers, j’avais absolument envie de faire quelque chose entre le monde du cigare et le monde de la pierre dans lequel je travaille aussi. Je trouve les cendriers classiques extrêmement ennuyeux, d’où ma volonté de faire quelque chose d’original.

Après trois jours de réflexion, j’ai trouvé cette idée de pose-cigares.

P1P2C : Un pose-cigare, d’accord mais que fait-on de la cendre ?

CC : La cendre n’est pas importante, l’important c’est l’objet.

Le pose-cigare est simple, pas très grand, agréable à toucher, (c’est du marbre) et le cigare vient naturellement se poser dans l’objet.

P1P2C : Et quel est le nom commercial de ce pose-cigare ?

CC : Incubo. En italien, cela veut dire cauchemar mais ça veut dire aussi in cubo(dans le cube) ….et je cherche surtout à évoquer le terme cube. Le cube est pour moi un symbole de perfection, mais l’important pour moi, outre l’utilité de l’objet, est de faire de mes pose-cigares des « oeuvres » d’art et de design à part entière come les cigares d’ailleurs…

P1P2C : Quel est ton objectif ? devenir riche ?

CC : Devenir riche, d’expériences ? évidemment ! – riche « tout court » si c’est possible… (rires)

Vendre pour créer à nouveau … Je suis motivé par l’envie de faire quelque chose autour du monde du cigare que je trouve parfois trop classique du point de vue design. Je n’ai pas réfléchi, ni fait de business plan mais j’ai créé des “Incubo’s” en série limitée !

P1P2C : Et pourquoi le choix du marbre et non du granit par exemple ?

CC : c’est bien évidemment une question de style mais également une question de prix car le granit coûte plus cher que du marbre et que j’ai surtout trouvé de très belles pierres en marbre pour faire mes pose-cigares.

Mais je n’écarte pas la possibilité de créer des pose-cigares en bois, en verre ou en résine, en jade et pourquoi pas en or… (rires) selon le succès et les besoins des clients.

P1P2C : Quel est le prix de ta création ?

CC : Je vends l’ensemble des 3 blocs en marbre 550 € et le Chateau est à 900 €

(voir site)

P1P2C : quel serait ton mot de la fin ?

CC : J’aimerais faire du sur mesure, à la demande et aux désirs des fumeurs et amateurs de cigares.

Et justement, en ce moment je travaille à la création de caves à cigares et d’un nouveaux pose cigare nommée “chateau ».

Mais je terminerai sur ceci : le cigare en soi élitiste est à la fois social et anti-social  » E Viva Cigare ! »